IFB France

L’assurance retraite en légère baisse

Posté le : 23/11/2015

Les contrats de retraite d’entreprises ont collecté 5,6 milliards d’euros en 2014 (- 4 % par rapport à 2013) et représentent plus de la moitié de l’ensemble des cotisations (51 %).
 

Les cotisations des contrats de particuliers, en hausse de 3 % par rapport à 2013, s’élèvent à 5,3 milliards d’euros en 2014.
Parmi les contrats de particuliers, les contrats de retraite Madelin des travailleurs non salariés (TNS) représentent la part la plus importante (24 %) rapportée à l’ensemble des cotisations tous contrats confondus.  Ils se situent devant les Perp (17 %), les contrats « Préfon, Fonpel, CRH… » (6 %) et les contrats Madelin agricole (2 %).
 
Pour les contrats d’entreprises, les PER entreprises (article 83 du Code général des impôts) représentent 21 % des cotisations. Viennent ensuite les contrats à prestations définies (article 39 du Code général des impôts) avec une part relative de 15 %, les contrats d’indemnités de fin de carrière avec 11 % et les contrats en sursalaire (article 82 du Code général des impôts) avec 2 %.
 

En 2014, le montant des prestations versées au titre de contrats d’assurance retraite s’élève à 7,4 milliards d’euros, soit une légère progression de 0,3 %.
Les prestations relatives aux contrats de retraite d’entreprises, de 5,2 milliards d’euros en 2014, représentent 70 % du total des prestations et sont en légère baisse (- 0,4 %).

 

Avec 2,2 milliards d’euros de prestations, les contrats de particuliers, en progression de 2 %, représentent 30 % de l’ensemble.
Au 31 décembre 2014, le montant des engagements des sociétés d’assurances au titre des contrats d’assurance retraite s’élève à 170,8 milliards d’euros, en progression de 7 % sur un an. Ces provisions ont été multipliées par 2 en dix ans et représentent 11 % de l’ensemble des provisions mathématiques des contrats d’assurance vie au 31 décembre 2014.

 

Les contrats d’entreprises représentent la plus grande partie de ces engagements (62 %) dont 28 % pour les PER entreprises (article 83), 23 % pour les contrats à prestations définies (article 39), 8 % pour les contrats d’indemnités de fin de carrière (IFC) et 2 % pour les contrats en sursalaire (article 82).
Parmi les contrats de particuliers, les contrats de retraite Madelin représentent la part la plus importante (17 %).  Ils se situent devant les contrats « Préfon, Fonpel, CRH… » (11 %), les Perp (7 %), et les contrats Madelin agricole (3 %).