IFB France

Les résidences secondaires surtaxées à Paris

Posté le : 21/12/2015

La municipalité propose ainsi au parlement d’inscrire dans le projet de loi de finances rectificative de 2016, la majoration possible de l’impôt de 20% à 100% en "zone tendue", bien que la majoration permise par la loi soit limitée 20% depuis 2015. La mesure, qui vise les 90 000 résidences secondaires à Paris, doit pousser les propriétaires à vendre ou à mettre sur le marché de la location, ces logements peu habités. Si la mesure est appliquée, elle pourrait rapporter 70 millions d'euros supplémentaires à la mairie.