IFB France

Défiscalisation : Que faire avant la fin de l’année ?

Posté le : 10/10/2016

Pour bénéficier d’un avantage fiscal, les SCPI, autrement appelées « pierre papier » ne sont pas investis dans l'immobilier d'entreprise (bureaux à louer, locaux, magasins) comme les SCPI de rendement mais dans le logement locatif.
Quatre différents types de SCPI fiscales existent sur le marché :
- La SCPI « déficit foncier » qui rénove des biens anciens permet de diminuer ses revenus fonciers de manière illimitée, voire son revenu global dans la limite de 10 700 euros.
- La SCPI Malraux qui restaure des biens situés dans des secteurs sauvegardés ou dans les aires de mise en valeur de l'architecture du patrimoine offre une réduction d'impôt (30 ou 22 % sur sa quote-part de travaux).
- La SCPI Pinel ouvre droit à une réduction d'impôt de 18 % du montant de la souscription étalée sur 9 ans (21 % sur 12 ans). Elle investit principalement dans le logement neuf mais aussi l'ancien à rénover.
- La SCPI Monuments historiques (dernière-née de la famille « défiscalisation ») qui restaure de tels biens classés permet d'imputer les travaux sur le revenu global sans limite. En revanche, l'objectif principal est de défiscaliser car les rendements locatifs sont très faibles, autour des 2 %.
Comptez un ticket d'entrée de 5000 euros pour y accéder, voire moins pour certaines SCPI.
Attention, toutes ces SCPI comportent des frais élevés à la souscription, de l'ordre de 10% au moins.