IFB France

Qui sont les ménages surendettés ?

Posté le : 06/03/2017

Trois tendances se dégagent. D'une part, la part des crédits à la consommation dans les dossiers déclarés recevables a nettement diminué : 39,3 % en 2016, contre 58,2 % en 2011. A l'inverse, la part de l'endettement lié à des crédits immobiliers est passée de 22,6 % à en 2011 à 35,3 % en 2016. Enfin, le montant des arriérés de charges courants (logements, énergie, etc.) et des autres dettes (dettes familiales, cautions, etc.) a augmenté de près de 38 % en cinq ans. Les arriérés de charges courantes affectent aujourd'hui 82,1 % des situations de surendettement, lesquelles concernent majoritairement des personnes seules, sans aucune capacité de remboursement dans plus d’un cas sur deux.