IFB France

Une tendance à la baisse des frais financiers

Posté le : 04/12/2017

L’investisseur en fonds et Sicav se voit appliquer, le plus souvent, des frais courants annuels de gestion et de fonctionnement compris entre 1,5 et 2 %. Ces frais sont en baisse depuis 2010, note l’AMF. Par exemple, pour les fonds d’actions françaises, ils sont passés de 2,3 % en moyenne en 2010 à 1,9 % en 2016. Ces baisses sont également constatées pour les fonds d’actions, d’obligations et les fonds monétaires. L’investisseur direct en actions a lui aussi bénéficié d’une baisse des frais d’achat et de vente d’actions sur les principales places boursières. Le coût moyen d’un ordre de 5 000 euros à la Bourse de Paris a ainsi baissé d’un tiers entre 2011 et 2016, une baisse qui a été le fait des acteurs spécialistes de l’investissement sur internet. L’objectif n’est pas ici de comparer le coût de deux services de natures très différentes : une large gamme d’investissements très diversifiée d’un côté et un service de transmission d’ordres de bourse de l’autre. Il est, par la diffusion de cette information, d’inciter les épargnants à prendre ces frais en compte dans leurs choix d’investissements. La directive MIF 2, qui va entrer en vigueur le 3 janvier 2018, y contribuera également en renforçant l’obligation d’une information plus large sur les coûts et les frais supportés par les investisseurs.