IFB France

Les taux repartent à la hausse à Paris

Posté le : 04/08/2015

Les hausses de taux s’échelonnent entre 5 et 15 points de base, et concernent toutes les maturités de prêt. Les dossiers les plus qualitatifs ne sont pas plus favorisés, ce mois-ci, par rapport à ceux des autres emprunteurs. On relèvera par ailleurs que les taux pratiqués en Ile-de-France sont peu ou prou conformes à la moyenne des taux appliqués dans les 22 autres régions françaises.

Parallèlement à cette hausse des taux, on constate également une hausse des temps de traitement pour les demandes de crédit immobilier. Un phénomène qui n’est pas uniquement francilien, mais qui concerne l’ensemble des régions. «La hausse des délais de traitement de la part des établissements financiers est d’ampleur inédite» note Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.
«Les banques ont fait face à une hausse de la demande de crédit au premier semestre, tant pour les demandes de crédit immobilier, que pour les demandes de renégociation. Ceci a dopé leur volume d’affaires, si bien que, chez certaines d’entre elles, un certain engorgement est perceptible. La situation ne devrait par ailleurs pas s’améliorer en août, mois où le traitement des dossiers est traditionnellement ralenti du fait d’effectifs moindres dans les banques. Ceci ne devrait en tout cas pas inciter les banques à procéder à des baisses de taux dans une optique concurrentielle» analyse-t-il.