IFB-FRANCE_logo-blancEspace client

Pas besoin d’un CGP, j’ai déjà un conseiller bancaire. FAUX !

Generic selectors
Recherche exacte
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu de l'article
Post Type Selectors
IFB-FRANCE_logo
IFB France
19/05/2022

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine consiste à réaliser un bilan de votre situation fiscale et patrimoniale pour vous proposer une solution globale conforme à vos besoins, votre profil investisseur, mais aussi votre situation familiale et professionnelle.

Un CGP n’a pas vocation à se substituer à vos interlocuteurs habituels (banquiers, notaires, avocats, experts comptables…) mais travaillera conjointement avec ces derniers pour mettre en place les stratégies préconisées.

Si vous cherchez seulement à ouvrir un compte bancaire et que l’optimisation de votre patrimoine n’est pas une priorité, votre conseiller bancaire peut répondre à votre besoin.

Indépendance

Fortes d’une stratégie marketing importante, les banques sont omniprésentes dans l’esprit collectif. Nous sommes ainsi nombreux à nous tourner vers notre banquier pour ouvrir un contrat d’assurance-vie ou placer notre argent.

L'une des différences majeures entre un CGP et un conseiller bancaire tient à son indépendance dans le conseil des solutions de placement.

Contrairement à un banquier privé, salarié qui aura naturellement tendance à présenter les produits proposés par l’établissement qu’il représente, le CGP assure un rôle d’analyse, de coordination, de synthèse en toute INDÉPENDANCE.

Il reste libre de ses conseils et agit en toutes circonstances dans l’intérêt de ses clients, pour obtenir le meilleur de chaque solution présentée. Si ouvrir un contrat d’assurance-vie apparaît comme judicieux, le CGP aura alors toute liberté à choisir celle qui conviendra à son client, et ne sera pas limité à l’offre d’un établissement.

Compétence technique sur les produits distribués

Expert en optimisation de patrimoine, dans ses aspects tant financier, juridique, que fiscal, un conseiller en gestion de patrimoine indépendant exerce l’une des professions les plus réglementées de France, au croisement de différents métiers régis par des statuts contrôlés :

  • Le courtage en assurance ;
  • Le conseil en immobilier ;
  • L’intermédiation en opération de banque et en services de paiement (IOBSP) ;
  • Le conseil en investissements financiers (CIF), un statut régulé par l’Autorité des marchés financiers (AMF). 

Une vision transverse et globale du patrimoine, qu’il doit continuer à développer et actualiser chaque année.

En effet, depuis 2018, le CGP doit répondre à 43h de formations annuelles continues pour pouvoir exercer efficacement son métier : 14h en immobilier (42 h/3 ans), 7 heures CIF, 7h IOBSP, 15h en assurance !

Rémunération

Contrairement à un conseiller bancaire salarié et souvent primé sur le nombre de produits proposés, le CGP peut opter pour des honoraires et/ou des commissions (à la souscription ou récurrentes) en fonction des solutions mises en place. Au même titre que son activité, sa rémunération est encadrée par la loi.

Travaillant en profession libérale, la qualité de son travail, son engagement et sa rigueur font partie intégrante de sa réussite.

Pérennité de la relation client

A l’heure où les agences bancaires pratiquent une rotation régulière des conseillers dans un souci de « saines » relations entre la banque et le client, le CGP opte pour la fidélisation.

La pérennité de son activité repose sur le suivi et la parfaite connaissance de ses clients. Des liens humains forts, gage de collaboration authentique et transparente.

A la manière d’un médecin de famille, il n’est donc pas rare de faire confiance au même conseiller en gestion de patrimoine durant des dizaines d’années, voire sur plusieurs générations.

💡 Bon à savoir !
La volatilité a créé de nouvelles possibilités. Des rotations sectorielles s'opèrent. Les occasions de réaliser des arbitrages fructueux sont légion.
Face à des banques privées plus sélectives et des réseaux bancaires standardisés, le conseiller en gestion de patrimoine indépendant revêt un intérêt fondamental.

Néophytes ou investisseurs aguerris, jeunes actifs ou retraités, avec ou sans liquidité : quelques 1,2 million de Français ont aujourd’hui recours au service d’un conseiller, tous statuts confondus !

Suivez-nous sur LinkedIn

NOS DERNIERS ARTICLES


IFB-FRANCE_logo-blanc
Depuis 1994, IFB FRANCE accompagne plus de 55 000 clients dans la création et le développement de leur patrimoine.
Mentions légales

Espace recrutement

Actualités

SIÈGE SOCIAL
33 Avenue Georges Pompidou
BP 53173
31131 - BALMA
France
contact@ifb-france.com

©2022 - IFB France by booge

crossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram