IFB-FRANCE_logo-blancEspace client

Comment sera calculé le montant de votre retraite ?

Generic selectors
Recherche exacte
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu de l'article
Post Type Selectors
IFB-FRANCE_logo
IFB France
27/06/2022

« C’est trop compliqué ! »

Voici ce que répondent bon nombre de Français lorsqu’il s’agit d’estimer leur future pension de retraite. Or, cette étape est primordiale pour mettre en place une stratégie de fin de carrière.

Entre les différentes procédures, les régimes de retraite, les méthodes de calculs ou encore l’âge de départ à la retraite… 3 français sur 10 ne touchent pas la pension retraite à laquelle ils ont pourtant droit ! Explications.

La retraite de base et la retraite complémentaire constituent 2 types de retraite obligatoires pour toute personne cotisant pour la retraite.

Calcul de la retraite de base

Le montant de pension issu de ce régime dit “de base” (par opposition aux régimes “complémentaires”) est versé par le régime général de la sécurité sociale et dépend de trois éléments distincts :

  • VOTRE REVENU ANNUEL MOYEN, soit la moyenne des salaires bruts perçus au cours des 25 années les mieux payées de votre carrière.

💡 Bon à savoir : 

Pour calculer cette moyenne annuelle, vos salaires sont revalorisés afin de tenir compte de l’évolution de l’inflation. Ils ne sont toutefois pris que dans la limite du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale).

Si votre salaire de 2021 s’élève à 45 000 euros, il ne sera retenu qu’à hauteur de 41 136 euros, plafond de la Sécurité Sociale cette année-là.

  • LE TAUX DE LIQUIDATION qui varie en fonction de la durée d’assurance tous régimes confondus.

Pour bénéficier du taux plein à l’âge légal de départ à la retraite (62 ans à compter des assurés nés en 1955), le nombre de trimestres nécessaire pour les assurés nés en 1961-62-63 est de 168 trimestres soit 42 ans au lieu des 40 années exigées en 2008.

Il dépend de votre durée de cotisation ou de votre âge de départ en retraite. 

Si vous faites liquider votre pension à l’âge du taux plein (67 ans pour les générations nées après 1954), votre retraite de base sera automatiquement calculée au taux de 50% (maximum légal), sans tenir compte de votre durée d’assurance.

  • le nombre de trimestres d’assurance validé par l’assuré et le nombre de trimestres de référence :

    • Le nombre de trimestres d’assurance validé par l’assuré comprend les trimestres cotisés et les trimestres validés, mais non cotisés (période militaire, maladie, maternité, invalidité, chômage, majorations de durée d’assurance pour enfants...). Pour valider un trimestre cotisé, il faut avoir perçu un salaire ou un revenu correspondant à 200 fois le Smic horaire (1 838 € en 2012 pour un trimestre - 150 fois le smic depuis 2013)
    • Le nombre de trimestres de référence représente la durée maximale d’assurance prise en compte et donc celle qu’il est nécessaire d’avoir pour bénéficier du taux plein.

LA FORMULE DE CALCUL EST AINSI RÉSUMÉE :
salaire annuel moyen × taux de liquidation × (durée de cotisation/ durée de référence) = montant de la retraite de base.

💡 Bon à savoir : 

Sachez toutefois qu’elle peut être majorée pour tenir compte de votre situation personnelle (nombre d’enfants élevés, incapacité de travail…).

Et si, une fois la durée de référence atteinte, vous prolongez votre activité professionnelle au-delà de l’âge légal de départ, vous pouvez même obtenir une gratification supplémentaire, appelée “surcote”.

⚠️ Attention décote !
Important ! Si les conditions pour avoir le taux plein ne sont pas remplies, le taux de liquidation de votre retraite subit une décote s’appliquant aux trimestres manquants avec un taux minimal de liquidation de la retraite de 37.5 % !

Calcul de la retraite complémentaire

La retraite complémentaire a la particularité de fonctionner selon un mode de calcul par points.

Au lieu de calculer la retraite comme un pourcentage du revenu moyen, les cotisations prélevées chaque mois sur votre salaire pour les régimes complémentaires sont converties en points, en divisant le montant des cotisations par le prix d’achat du point qui évolue chaque année.

Lors du départ à la retraite, les points cumulés sont ainsi convertis en euros, en les multipliant par la valeur du point fixée chaque année.

Montant annuel brut retraite complémentaire =
Nombre de points acquis x valeur du point

(Par exemple, pour un salarié du privé, la valeur du point Agirc-Arrco est de 1,2841 € (du 1er novembre 2021 au 31 octobre 2022).

Retraite complémentaire : un calcul différent selon les régimes

Il existe 42 régimes de retraite spécialisés par profession.

La valeur des points et les calculs de la pension de retraite sont différents selon chaque régime de retraite complémentaire. Selon votre catégorie socio-professionnelle, vous êtes affilié à une caisse de retraite complémentaire particulière.

Agirc-Arrco La caisse de retraite complémentaire des salariés du privé, des salariés agricoles cadres et non-cadres, des membres du culte et des agents de la fonction public non titulaires de droit privé
MSADédiée aux travailleurs agricoles non-salariés,
SSISécurité sociale des Indépendants pour les commerçants, artisans et travailleurs indépendants
IRCANTECRetraite complémentaire des fonctionnaires pour les régimes spéciaux et les agents non titulaires de droit public de la fonction publique
IRCECLe régime complémentaire dédié aux artistes et auteurs d’œuvres originales
RAFPLe régime de retraite complémentaire des fonctionnaires de l’État, territoriaux et hospitaliers, ainsi que des magistrats et militaires
CRPN Régime complémentaire des personnels naviguant de l’aéronautique civile
CNAVPLCaisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales divisée en 10 sections professionnelles de retraite complémentaire.

Idée reçue

Je pourrai vivre avec moins de revenus une fois à la retraite. FAUX !

Si la multitude de crises rend impossible de prévoir votre niveau de vie et votre pouvoir d’achat, n’oubliez pas que la retraite, c’est :

  • plus de temps libre pour vos loisirs et voyages ;
  • l’envie d’aider et de faire plaisir à votre famille ;
  • des dépenses de santé plus importantes ;
  • la volonté de ne pas être à la charge de vos enfants si un jour vous ne pouvez plus vivre seul.

👍 La règle d’or pour préparer votre retraite est :

Plus vous commencez tôt, moins votre effort d’épargne sera lourd. Il est préférable de verser des petites sommes dès ses 30 ans pour ne pas avoir à effectuer des versements plus importants plus tard.

Ainsi, en commençant le plus tôt possible, votre épargne sera plus conséquente. Vous disposerez alors d’un complément de revenus plus élevé !

Suivez-nous sur LinkedIn

NOS DERNIERS ARTICLES


IFB-FRANCE_logo-blanc
Depuis 1994, IFB FRANCE accompagne plus de 55 000 clients dans la création et le développement de leur patrimoine.
Mentions légales

Espace recrutement

Actualités

SIÈGE SOCIAL
33 Avenue Georges Pompidou
BP 53173
31131 - BALMA
France
contact@ifb-france.com

©2022 - IFB France by booge

crossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram