IFB-FRANCE_logo-blancEspace client

Investissement locatif : ce qui change pour le dispositif Pinel

Generic selectors
Recherche exacte
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu de l'article
IFB-FRANCE_logo
IFB France
25/03/2021

Le gouvernement a prolongé au-delà de sa date butoir le dispositif de défiscalisation le plus prisé des Français : la loi Pinel.
Une prolongation actée par la dernière loi de finances jusqu’en 2024 afin de soutenir la construction de logements neufs.

Si l’avantage fiscal n’est pas dès aujourd’hui remis en cause, ses règles d’éligibilité et son taux de réduction d’impôt devraient subir quelques changements afin d’organiser la transition vers un nouveau dispositif …

Les maisons individuelles supprimées du dispositif Pinel

C’est sans doute le changement le plus important : depuis le 1er janvier, seuls les bâtiments d’habitation collectifs situés dans les zones géographiques où la demande locative est plus forte que l’offre de logements sont concernés.

Les maisons individuelles neuves ne sont donc désormais plus éligibles au dispositif, même lorsqu’il s’agit de villas individuelles construites de manière jumelée au sein d’une copropriété. Un recentrage dont l’objectif est de lutter contre l’artificialisation des sols visés par le gouvernement.

Un avantage fiscal inchangé

Les réductions d’impôt resteront identiques pour les deux années à venir.
Pour les logements neufs acquis ou achevés en 2021 et 2022 dans le cadre du dispositif Pinel (dans la limite de deux opérations par an, pour un montant total de 300 000 €), l’investisseur continue de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12 %, 18 % ou 21 % du prix de revient de l’opération (mise en location du bien pour une durée de six, neuf ou douze ans).

Et après ?

L’avantage fiscal accordé par la loi Pinel subira un changement important à partir du 1er janvier 2023.
Les taux de réduction d’impôt devraient varier à 10,5 % pour tout engagement sur une période locative de six ans, à 15 % sur neuf ans et à 17,5 % sur douze.

Pour les investissements réalisés en 2024, ces taux seront révisés respectivement à 9 %, 12 % et 14 %.

Pour autant, les taux de réduction d’impôt restent identiques à ceux d’aujourd’hui si vous investissez en Pinel d’ici au 31 décembre 2024 dans des immeubles neufs respectant un certain seuil de consommation énergétique.
De même, le dispositif ne change pas pour les biens situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

S’il est encore temps d’investir cette année en Pinel, il ne s’agit pas de confondre vitesse et précipitation

Avant de réaliser un investissement, ne sous-estimez jamais l’emplacement du programme immobilier, le dynamisme et la qualité de vie offerte par la commune.  

Choisissez-le proche des commerces, des transports, des écoles.

Gardez un œil sur les grands projets de rénovation urbaine. C’est l’assurance de voir son investissement se valoriser au fil des années..

L’emplacement, la qualité du bien, le marché, la pérennité, le volet environnemental sont autant d’atouts visant à assurer la rentabilité de votre investissement et réduire les risques de vacance locative.

Demandez conseil à votre conseiller IFB France

Suivez-nous sur LinkedIn

NOS DERNIERS ARTICLES


IFB-FRANCE_logo-blanc
Depuis 1994, IFB FRANCE accompagne plus de 55 000 clients dans la création et le développement de leur patrimoine.
Mentions légales

Espace recrutement

Actualités

SIÈGE SOCIAL
33 Avenue Georges Pompidou
BP 53173
31131 - BALMA
France
contact@ifb-france.com

©2021 - IFB France

closelinkedin-squarephone-squarelinkedinellipsis-vcrossmenuchevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram